dresser un chat
Education

Les techniques pour dresser un chat

Optimiser les capacités cognitives d’un chat est, certes, chose ardue, mais bel et bien faisable. Il suffit d’adopter les bonnes techniques pour y parvenir. Sur ce point, il est possible de les apprendre ou bien faire appel à un comportementaliste professionnel pour chat. Dans les deux cas, la contribution du maître est de mise pour espérer un résultat positif. Sans plus attendre, voici les différentes techniques à adopter pour dresser un chat efficacement.

Se montrer patient et calme

Se présentant surtout comme un état d’esprit que comme une technique, le calme est déterminant si l’on veut que son chat puisse aborder de comportements louables. L’animal aura tendance à fuir dans la mesure où son maître se montre fulminant envers lui. Par contre, en avançant de la persévérance, son compagnon peut facilement assimiler les ordres et les points éducatifs au cours de chaque séance d’apprentissage.

Prendre le bon ton pour les ordres

Pour que son chat assimile correctement les ordres, il faut tout d’abord adopter des vocabulaires inchangés au cours des séances. De plus, le ton à prendre doit être ferme et autoritaire. C’est uniquement de cette manière que son compagnon puisse tendre l’oreille lors de l’apprentissage. Les cris et les exhortations sont à bannir de ses habitudes. Le mieux est d’exprimer les ordres avec une voix grave.

Privilégier les récompenses après chaque effort

Les animaux sont dotés d’une faculté leur permettant de revenir sur une situation qui leur est bénéfique. C’est pourquoi les chats savent quand leur maître est sur le point de leur donner une friandise. Cette situation peut également devenir une très bonne technique pour dresser un chat. Au moment des séances d’apprentissage, le fait de lui récompenser après chaque effort va lui permettre de progresser par répétition.

Éviter les punitions et les méthodes douloureuses

Malgré la pertinence d’une idée reçue qui tient sur l’application des punitions et des accessoires d’oppression, il est conseillé de contourner ces méthodes. Certes, celles-ci peuvent s’annoncer efficaces, mais risquent également d’affecter le mental de l’animal. Le mieux est de procéder selon les principes de l’éducation féline douce. Si par malheur l’usage de la violence est sollicité, il vaut mieux faire appel à un professionnel pour l’intervention.

Savoir utiliser les accessoires de dressage

Dans un cadre non violent, il existe des accessoires spécialement destinés au dressage félin. Ces derniers ont la faculté d’atteindre le système nerveux de l’animal dans le but de susciter des effets positifs sur son comportement. C’est le cas du « clicker ». Diffusant un signal sonore, celui-ci agit directement sur les capacités cognitives du chat. Il stimule les terminaisons nerveuses de son compagnon pour qu’il puisse se montrer plus agréable.

Miser sur l’affection

En plus de récompenses matérielles, l’affection est également un élément important dans l’éducation du chat. C’est le moyen le plus efficace pour permettre à son compagnon de s’attacher à soi-même. En avançant un sentiment d’appartenance, l’animal va pouvoir progresser de manière optimale lors de ses séances de dressage. Mais pour que l’affection puisse devenir une technique de dressage à part entière, le mieux est de lui en donner après les accomplissements.