Savoir donner la bonne place à son chien

aimer son chien

Petit ou gros, les chiens que nous avons à la maison doivent y avoir une place bien précise, qu’il convient de définir de façon claire. Il ne faut surtout pas négliger ce point, car si le chien s’impose une fois adulte, cela peut rapidement poser problème.

Pourquoi être ferme ?

Les chiens sont avant tout des animaux de meute. Le monde canin est très hiérarchique : il y a le (ou les) chef(s), et le reste. Il faut absolument que le maître, ce soit vous. Ainsi, il est essentiel de faire comprendre par votre attitude que c’est vous le chef.

Et cela est valable pour tous les chiens : bien qu’il soit évident qu’on interdit à un chien de 50 kg de monter sur les genoux, il faut adopter la même attitude pour un chien plus léger : le laisser faire, c’est le laisser partager l’intimité du « chef », et très rapidement, cela peut rendre le chien agressif.

Ainsi, le chef doit s’octroyer l’usage exclusif des endroits confortable et en hauteur, il mange en premier, il décide des heures de jeu et de sorties …

Tout ceci peut sembler schématique et restrictif, mais c’est ainsi que cela se passe dans la meute, et c’est le meilleur moyen de poser des limites à son chien. Car certains problèmes comportementaux de nos animaux viennent tout simplement de là.

Quels sont les lieux interdits ?

En fait, c’est à chaque maître d’en décider. Certains laisseront leur chien aller partout, d’autres ne voudront même pas qu’il rentre dans la maison. Cette décision est personnelle, mais ce n’est pas le plus important : ce qu’il faut, c’est s’y tenir en toutes occasions ! Un chien a besoin de repères fixes, et supporte mal les changements.

Si néanmoins vous décidez un jour qu’il n’a plus le droit d’accéder à la chambre, par exemple, il est possible de revenir en arrière. Mais ayez bien conscience qu’il faudra se montrer ferme, et surtout patient, pour changer les habitudes prises par votre chien.

Enfin, sachez qu’il vaut tout de même mieux éviter de le laisser s’allonger en travers des lieux de passage (portes, couloirs …), car il pourrait interpréter cette situation comme une autorisation à contrôler les allées et venues des gens, et cela pourrait vite dégénérer et devenir gênant.

Et pour les chats ?

Contrairement aux idées reçues, on peut également tout à fait interdire des choses à un chat. Il faut s’y prendre lorsqu’ils sont petits : un « non » ferme, accompagné d’un claquement de mains par exemple, ou tout autre bruit capable de l’impressionner, chaque fois qu’il fait une bêtise (monter sur la table par exemple), lui fera passer ses mauvaises habitudes car un chat comprend très rapidement les choses.

Un conseil : pour la litière, placez la dans un coin d’une pièce, si possible un peu cachée, car les chats sont pudiques et préfèrent se cacher pour faire leurs besoins.

Add comment